Pour accéder au service de DON et de RECHERCHE de biens réutilisables gratuits, cliquez sur le logo ci-dessus.
Slide 1 Slide 2 Slide 3 Slide 4 Slide 5 Slide 6
Example Frame
Centre de tri : Historique

Récupération des Basques est un organisme sans but lucratif qui a vu le jour dans les locaux de l'école secondaire l'Arc-en-Ciel de Trois-Pistoles.

 

À l'origine, c'était un projet parrainé par M. Yvan Rioux visant l'encadrement d'élèves en difficulté d'apprentissage, afin de leur permettre d'acquérir plus d'autonomie et d'aptitudes de travail. Ces objectifs visaient en priorité la formation des jeunes et l'environnement.

 

Au début des années 1990, l'activité principale de l'organisme était la récupération de papiers utilisés à l'intérieur de l'établissement. Par la suite, le carton et l'ajout de quatre dépôts dans les limites de la Ville de Trois-Pistoles ont permis d'augmenter la quantité de matières récupérées. L'achat d'une fourgonnette était devenu un incontournable.



En 1992, Récupération des Basques est devenue une entité légale avec une vocation de centre de formation en environnement et récupération (CFER). Une collecte porte-à-porte mensuelle fut graduellement implantée dans la ville de Trois-Pistoles. En septembre, Récupération des Basques fit l'achat d'une presse à carton. Le manque d'espace fut résolu par la Commission scolaire du Fleuve et des Lacs, en accordant à l'organisme un local plus grand permettant d'élargir la panoplie de matières récupérées. Progressivement, les journaux, l'aluminium, les vieux vêtements, le plastique, le verre et le métal furent acceptés.

 

En 1994, l'organisme s'outille en faisant l'acquisition d'une machine à concasser le verre et d'un chariot élévateur. La ville de Trois-Pistoles est la première municipalité qui contribue financièrement pour qu'un service de cueillette porte-à-porte soit fait une fois par mois. Plusieurs autres municipalités offrent à la population d'utiliser un point dépôt. Ce nouveau service permet d'engager du personnel pour faire le transport de la récupération.



En juin 1995, un bac bleu est remis à chaque foyer de Trois-Pistoles et la cueillette se fait toutes les semaines. Pour les autres municipalités, un bac bleu est remis et les citoyens sont invités à aller porter le contenu du bac dans les dépôts prévus à cette fin. Quelque temps plus tard, le service de collecte porte-à-porte est assuré pour toutes les municipalités de la MRC.

 

L'année 2003 fut une année charnière pour l'entreprise. À ce moment, la MRC des Basques mandate Récupération des Basques pour faire l'application du Plan de Gestion des Matières résiduelles (PGMR) du gouvernement provincial. Concrètement, la MRC des Basques assure le financement de ses opérations.



En 2005, la MRC des Basques déménage l'entreprise en achetant un immeuble situé au 2, route à Cœur. Cette transaction permet d'avoir beaucoup plus d'espace et ainsi améliore le tri et l'entreposage des matières.


 

En 2006, la Récupération des Basques ajoute une activité connexe au centre de tri; il s'agit d'un Écocentre. La MRC des Basques aménage le terrain adjacent au centre de tri pour pouvoir accueillir les gros rebuts, le bois, la ferraille, les pneus, les RDD, les feuilles, les branches et beaucoup plus. L'entreprise obtient une subvention de RECYC-QUÉBEC de 171 803 $ pour aider au fonctionnement de cette activité.

Un projet pilote est aussi expérimenté, soit celui de récupérer sur les fermes du territoire des Basques, le plastique d'enrobage de balles rondes. La cueillette se fait une fois par mois à la porte des agriculteurs. Ce projet est toujours en fonction et les résultats sont très concluants.

 

En résumé, Récupération des Basques a fait beaucoup de chemin depuis ses débuts. L'organisation a fait ses preuves et avec l'appui des municipalités, elle est prête à continuer son travail et à réaliser de nouveaux défis. La tâche est grande pour que l'on puisse récupérer le maximum de matières et ainsi amener un minimum de tonnage  au site d'enfouissement. Récupération des Basques est plus qu'une mode, qu'un discours palpitant et contemporain, c'est une mission collective qui implique toutes les couches de la société.

© Copyright 2017, Récupération des Basques
Tous droits réservés
Conception et réalisation : Keven Bossé